Margaret Jaszowska

HealthFerm – La carte des levains suisses

Comme vous le savez probablement, votre levain est unique. Mais il serait nécessaire de connaître précisément ses caractéristiques pour faciliter la recherche sur les aliments fermentés d’origine végétale et permettre la transition vers une alimentation de plus en plus saine.

Pour cela, nous comptons sur vous !

Dans le cadre du projet de recherche européen HealthFerm, auquel participent également l'Université de Zurich et l'ETH, nous souhaitons documenter la grande variété de levains dans toute la Suisse. C'est pourquoi nous demandons à tous les utilisateurs de levain, professionnels et non, de remplir deux questionnaires, voire si possible d'envoyer un échantillon pour l’analyse microbiologique.

Participez ici

 

Plus d'information sur le projet

Les aliments fermentés sont présents dans notre alimentation quotidienne ainsi que dans celle d’autres cultures : du pain (levain), à la bière, au vin, aux cornichons, à la choucroute, au miso, au kombucha et bien d'autres encore. La fermentation est en plein essor et nombre d’entre nous fabriquons nos propres aliments fermentés à la maison. Le procédé de fermentation est un levier de transition vers une alimentation plus végétale. Le projet de recherche européen HealthFerm vise à comprendre les relations entre les micro-organismes impliqués dans la fermentation, les produits alimentaires en résultant et leurs effets sur la santé humaine. Pour atteindre cet objectif, l'équipe de recherche de HealthFerm a besoin du soutien de citoyens. Dans un premier temps, les scientifiques citoyens désireux de participer au projet fourniront des informations sur leurs pratiques de fermentation et leurs attitudes vis à vis des aliments fermentés. Sur la base de deux questionnaires, les chercheurs sélectionneront jusqu'à 1 000 citoyens qui dans un premier temps enverront leurs levains pour analyse.

En fonction de leur localisation, les citoyens pourront envoyer leurs échantillons à cinq partenaires européens : ETH Zurich (Suisse), Institut de biologie de Bucarest (Roumanie), Université de Bolzano (Italie), Université d'Helsinki (Finlande) et Vrije Universiteit Brussel (Belgique). L'ETH Zurich et la KU Leuven (Belgique) coordonneront le projet de science citoyenne. L'Université d'Umeå (Suède) et l'Université de Copenhague (Danemark) étudieront les données concernant l’attitudes des scientifiques citoyens vis-à-vis des aliments fermentés. Basé sur cette étude, les Universités partageront leurs recommandations pour faciliter la transition vers une alimentation plus végétale à la communauté scientifique et les décideurs politiques.  

Les micro-organismes impliqués dans la fermentation seront isolés des aliments collectés. Ils feront l’objet de recherches et d’innovation pour le développement d’aliments fermentés à base de légumineuses et de céréales. Leurs effets sur la santé et la perception des consommateurs des nouveaux produits seront étudiés. Les données sur les micro-organismes, leur génome et la composition des aliments fermentés seront disponibles dans un atlas du microbiome alimentaire en libre accès en ligne. Les participants pourront évaluer et comparer les micro-organismes de leurs aliments fermentés.

Tags:
  • fermentation
  • sante
  • levain
  • alimentation
  • microbiome
Lu 149 fois| Dernière modification le lundi, 09 octobre 2023 12:57

Logo académies suisses des sceinces SC Primärlogo 25 Jahre V